Conseil et accompagnement sur les droits à la retraite  |   04 58 00 18 10 contact(at)altis-conseil.fr
Rachat De Trimestres, Rentabilité, Fiscalité, Départ En Retraite

Le rachat de trimestres pour se rapprocher du taux plein

Les conséquences qui découlent d’un manque de trimestres sont multiples : impact sur le taux, impact sur la durée d’assurance et impact sur la retraite complémentaire.

Pour un assuré souhaitant liquider sa retraite avant l’âge du taux plein et ne disposant pas des trimestres suffisants pour obtenir une pension complète, le rachat au titre de périodes d’études supérieures et d’années incomplètes permet de limiter les effets des pénalités au niveau de la retraite de base et complémentaire.

Analyser la rentabilité du rachat de trimestres

Le rachat d’un ou plusieurs trimestres va déterminer un supplément de pension de retraite de base et complémentaire par rapport à l’hypothèse d’un départ en retraite avec une décote définitive. Le rachat de trimestres peut être ainsi assimilé à un placement : avant d’être mis en œuvre, il doit être précédé d’une étude afin de savoir si l’opération est rentable.

Il convient de comparer le coût net que représente le rachat de trimestres après la prise en compte de sa déductibilité du revenu imposable et le surplus de pension (nette de charges sociales et fiscales) que cela occasionnera, à partir de la date de départ souhaité. Cette comparaison rapportée à l’espérance de vie du futur retraité permet de conclure à l’intérêt financier de l’opération.

Quels sont les coûts du rachat de trimestres ?

Le coût du rachat d’un trimestre varie selon plusieurs paramètres tels que l’âge auquel est effectué le rachat, le revenu moyen des 3 dernières années (plafonné à 1 PASS) et l’option de rachat retenue. Deux options sont possibles : le rachat « pour le taux » : il servira uniquement à réduire la décote et ainsi obtenir ou approcher le nombre de trimestres requis pour le taux plein et le  rachat « pour le taux et la durée d’assurance » : il permet de réduire la décote et également augmenter la durée de cotisation prise en compte pour le calcul de la pension du régime de base.

Dans quelle situation le rachat de trimestres présente-t-il un intérêt ?

D’une manière générale, il est plus coûteux de racheter un trimestre que d’acquérir un trimestre en cotisant. ll est vrai que dans de nombreuses situations, les événements de la vie font que les assurés subissent ce manque de trimestres.

Le rachat de trimestres peut s’avérer intéressant en particulier :

  • quand l’assuré a acquis un volume important de droits au niveau de la retraite complémentaire (pour éviter les pénalités),
  • quand l’assuré est proche de la retraite et a une bonne visibilité sur sa situation et sur ses droits,
  • quand l’assuré dispose d’un revenu imposable important, le montant du rachat de trimestres étant déductible du revenu imposable

A noter que le nombre de trimestres achetés va avoir un impact sur l’application ou non du coefficient de minoration temporaire de 10% sur la retraite complémentaire AGIRC-ARRCO.

En savoir plus sur l’opportunité et la rentabilité d’un rachat de trimestres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher