skip to Main Content
Taux Marginal Et Taux Moyen Imposition Retraite

Comprendre le taux marginal et le taux moyen d’imposition sur le revenu 

Vous pouvez constater sur votre dernier avis d’imposition sur le revenu que sont mentionnés un taux moyen et un taux marginal d’imposition : à quoi correspondent ces taux ? comment anticiper les taux appliqués sur vos futurs revenus et optimiser votre imposition ?

Comment se calcule le taux moyen d’imposition ?

Le taux moyen d’imposition est le taux moyen auquel vos revenus sont taxés. Il vous indique la part que votre impôt représente dans l’ensemble de vos revenus.

Pour calculer ce taux, vous devez diviser le montant de votre impôt à payer par votre revenu imposable.

Par exemple pour l’impôt 2024 appliqué aux revenus 2023, pour un foyer fiscal avec 2 parts, les revenus déclarés de 90.000 € avec l’abattement 10% correspondent à un revenu imposable de 81.000 €. L’ impôt sur le revenu est de 10.872€. Le taux moyen est de 10.872 € / 81 000 € = 13,4%

A quoi correspond le taux marginal d’imposition ?

L’ impôt sur le revenu est calculé selon un barème progressif : les revenus sont décomposés en tranches, à chaque tranche de revenu imposable s’applique un taux d’imposition différent. Les taux sont les suivant suivants : 0% , 11%, 30%, 41% et 45%.

Le taux marginal d’imposition (TMI) est le taux d’imposition qui s’applique à la tranche la plus élevée des revenus.

Reprenons notre exemple précédent pour l’impôt 2024 appliqué aux revenus 2023, pour un foyer fiscal avec 2 parts et un revenu imposable de 81 000 €, Le taux marginal est de 30%.

Dans cet exemple, le seuil de la tranche d’imposition, le montant en dessous duquel un taux marginal inférieur s’applique, est de 57.595 € et le plafond est de 164.682 €. La marge de revenu imposable disponible est de 83.683 € avant d’être imposé dans la tranche supérieure.

Comparaison entre taux marginal et taux moyen pour l’impôt sur le revenu

Le taux marginal d’imposition (TMI) et le taux moyen d’imposition sont deux concepts différents pour la compréhension de l’impôt sur le revenu en France. Bien qu’ils soient liés, ils servent des objectifs différents et sont calculés de manière distincte.

Le taux marginal d’imposition (TMI) est le taux d’imposition appliqué à la dernière tranche de revenu d’un contribuable défini par le barème progressif de l’impôt sur le revenu. Le TMI doit être pris en compte pour comprendre l’impact fiscal d’une augmentation de revenu (exemples : perception d’une indemnité de départ en retraite, arbitrage entre sortie en capital ou en rente viagère d’un contrat d’épargne retraite) ou d’une dépense comme le rachat de trimestres déductible du revenu imposable.

Le taux moyen d’imposition, quant à lui correspond au pourcentage total de l’impôt par rapport au revenu total. Il donne une vue d’ensemble plus réaliste de la charge fiscale sur l’ensemble des revenus. Le taux moyen est inférieur au TMI, car il prend en compte l’ensemble du revenu et pas seulement la tranche la plus élevée.

La distinction entre ces deux taux est essentielle pour une meilleure compréhension de l’imposition des revenus soumis au barème progressif et pour une planification fiscale efficace. Par exemple, dans le cas d’un rachat de trimestres, un étalement du rachat sur 2 ou 3 années peut avoir un impact non négligeable sur la déduction fiscale en profitant d’une déduction chaque année au taux marginal.

Comment sont imposés les revenus exceptionnels ?

Depuis 2020, il n’est plus possible d’étaler sur 4 ans l’imposition de revenus exceptionnels comme les indemnités de départ en retraite. Il est toujours possible de bénéficier du système du quotient afin d’éviter une imposition importante l’année de perception d’une indemnité de départ à la retraite.

Dans le cas de la perception d’un revenu exceptionnel, le système du quotient prévu par le code général des impôts permet dans une certaine mesure que le revenu exceptionnel soit imposé au taux marginal correspondant aux revenus habituels et éviter qu’une partie de cette indemnité soit imposée dans une tranche supérieure du barème de l’impôt.

Le système du quotient consiste à ajouter le quart du revenu exceptionnel au revenu habituel, puis à multiplier par quatre le supplément d’impôt correspondant. Ces calculs sont effectués automatiquement à partir des informations déclarées. Pour bénéficier du système du quotient, vous devez indiquer le montant de votre indemnité en case 0XX de la déclaration annexe 2042C,

En savoir plus sur le calcul de l‘indemnité de départ en retraite ou le rachat de trimestres.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher