Conseil et accompagnement sur les droits à la retraite  |   04 58 00 18 10 contact(at)altis-conseil.fr
Chomage Retraite

Chômage et validation de trimestres pour la retraite

Les périodes de chômage peuvent permettre la validation de trimestres d’assurance pour la retraite.

Combien de trimestres pour une période de chômage indemnisé ?

Les périodes de chômage indemnisé sont assimilées à des périodes d’assurance pour la retraite : un trimestre est validé par période de 50 jours de chômage indemnisé, dans la limite de 4 trimestres par an.

L’indemnisation par Pôle emploi n’est pas immédiate. Le versement des indemnités chômage intervient à l’expiration d’un délai de carence lié, le cas échéant, au versement d’une indemnité compensatrice de congés payés, d’indemnités de rupture et d’un délai d’attente forfaitaire de sept jours. Ce délai de carence (ou différé d’indemnisation) est pris en compte pour la retraite et validé comme période de chômage indemnisé.

Ainsi il est décompté autant de trimestres que l’assuré réunit de fois 50 jours indemnisés.

Les périodes de chômage non indemnisé et la retraite

Lorsqu’une période de chômage non indemnisé fait suite à une période d’indemnisation, le demandeur d’ emploi en fin de droit bénéficie d’une année supplémentaire de validation pour la retraite, soit 4 trimestres au maximum.

Il existe une exception plus favorable pour les chômeurs « seniors » à condition d’ être âgé d’au moins 55 ans et de justifier de 20 ans au moins de cotisations dans un régime de retraite. La validation de trimestres retraite intervient alors dans la limite de 5 ans, soit 20 trimestres au maximum.

Dans le cas où une période de chômage non indemnisée intervient sans période d’indemnisation préalable, la validation de trimestres retraite est possible dans la limite d’ un an, soit 4 trimestres au maximum et une seule fois dans la carrière.

Les justificatifs à produire pour la validation de trimestres

En principe, Pôle emploi transmet aux caisses de retraite, par le biais d’échanges dématérialisés, les renseignements nécessaires pour permettre de valider les trimestres au titre du chômage indemnisé.

A défaut de signalement, l’assuré peut produire une attestation établie par Pôle emploi précisant les périodes d’indemnisation ou les justificatifs de versement des indemnités chômage.

Pour les périodes de chômage non indemnisé, il est nécessaire de produire tout document relatif à ces périodes : justificatif d’inscription à l’ANPE, attestation ASSEDIC ou Pôle Emploi, attestation de fin de paiement…

Le relevé de carrière ne mentionne pas toujours ces périodes de chômage. Une régularisation doit être demandée pour faire valider ces trimestres. Des trimestres supplémentaires peuvent permettre un départ en retraite plus tôt, à taux plein ou de bénéficier d’une majoration du montant de la pension de retraite grâce à une surcote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher