Conseil et accompagnement sur les droits à la retraite  |   04 58 00 18 10 contact(at)altis-conseil.fr
Releve De Carriere, Abalyse Et Reconstitution De Carrière

Déchiffrer son relevé de carrière et vérifier ses futurs droits à la retraite

Il est possible d’accéder à l’historique de ses droits à retraite et vérifier les informations enregistrées en consultant son relevé de carrière accessible en quelques clics. C‘est en fonction des informations qui y figurent que sera calculée la pension de retraite.

Le relevé de carrière ou relevé individuel de situation (RIS) retrace l’historique des droits à retraite connus par les différents régimes de retraite obligatoire. Ce document présente une situation détaillée des droits acquis au titre de la retraite de base et complémentaire, dans chacun des régimes.

Analyser le relevé de situation et identifier les erreurs

Les éléments communiqués aux régimes de retraite par les employeurs et les différents organismes (Urssaf, Pôle emploi, Assurance-maladie…) doivent correspondre à la réalité de la carrière. Des erreurs et omissions peuvent survenir lors de l’enregistrement des droits (nombre de trimestres cotisés, points de retraite engrangés, revenus pris en compte pour le calcul des droits…). Cela peut être le cas lors de changement de statut, période de chômage, période de service militaire, carrière à l’étranger… Il peut également y avoir des incohérences entre les droits acquis aux régimes de base et aux régimes complémentaires.

Comment éviter une erreur dans le calcul de sa retraite ?

Le meilleur moyen, pour éviter d’être lésé par une erreur de calcul, est de vérifier ses droits régulièrement. Dans les faits, de 35 à 55 ans, un relevé de carrière est envoyé, tous les 5 ans par chaque caisse de retraite. Le relevé de carrière peut également être téléchargé gratuitement sur le site lassuranceretraite.fr. Le relevé de situation individuel retrace l’ensemble de la carrière et estime le montant de la future pension. Il est particulièrement intéressant pour les actifs ayant été rattachés à plusieurs caisses au cours de leur carrière, comme un salarié devenu chef d’entreprise avec un statut de commerçant, d’artisan ou de libéral.

Des erreurs dans les pensions de retraite d’après la Cour des comptes

La Cour des comptes publie chaque année un indicateur basé sur le contrôle d’un échantillon de dossier retraite. Pour 2019, 15.3 % des pensions liquidées comportaient une erreur financière. Dans son rapport, la Cour des comptes indique que l’enregistrement des données adressées par les différents organismes ne sont pas assez fiables.Et que « l’action correctrice » des techniciens du régime est « très limitée ». Le rapport invite le régime à augmenter le nombre de régularisations partielles en cours de vie active. Actuellement, « ces dernières ne sont effectuées qu’à la demande des assurés, donc sur des volumes limités ». 

Les erreurs les plus courantes, lors de la liquidation de la retraite

Dans environ 60% des cas, le montant de pension faux résulte de données inexactes ou manquantes, dans la prise en compte de la carrière. Ainsi, les périodes de service militaire obligatoire sont souvent oubliées, de même les points de retraite Agirc-Arrco attribués pour des périodes d’arrêt-maladie ou de chômage. De plus, les incohérences, même si elles sont parfois détectées, ne sont pas corrigées. C’est notamment le cas, lors des échanges d’informations avec Pôle emploi.

La Cour des comptes souligne, par ailleurs, que de nombreuses erreurs sont dues à une défaillance humaine. C’est pourquoi la Cour insiste sur la nécessité d’automatiser les procédures et d’effectuer plus de contrôles informatiques.

Comment faire corriger une erreur dans le calcul de sa pension

Après avoir analysé les erreurs ou omissions, une demande de rectification doit être envoyée aux caisses de retraite concernées avec un dossier justificatif. Des relances sont souvent nécessaires pour faire aboutir la demande et obtenir un relevé mis à jour. En cas de cotisation à plusieurs caisses (régime général, régime des indépendants, régime de la fonction publique…), la situation est plus complexe. Une aide extérieure, comme celle d’un spécialiste de reconstitution de carrière, peut s’avérer nécessaire.

Il est recommandé de vérifier son relevé individuel et détecter les anomalies au fur et à mesure du déroulement de sa carrière, les éléments justificatifs à fournir étant plus facilement disponibles.

La liquidation d’une pension de retraite a un caractère irréversible. Une erreur dans l’assiette de calcul d’une pension de retraite peut représenter à terme un capital important. Par exemple, une erreur de 5% (125 €) sur une retraite de 2.500 euros mensuels perçue à 62 ans pour une espérance de vie de 85 ans représente près de 35.000 euros en moins perçus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher